COLLOQUE

Les technologies vont-elles nous sauver ? Ombres et lumières du techno-solutionnisme

Vendredi 22 mars 2024 de 9h30 à 17h à Louvain-la-Neuve

Depuis le siècle passé, la confiance en la technique a pris une importance croissante pour devenir le récit dominant de notre époque. Le progrès est souvent réduit au seul progrès technique. Loin d’être un phénomène naturel, cette évolution est le résultat de choix, de coups de force et d’émerveillements.

Institut Cardijn
Rue de l’Hocaille 10
Louvain-La-Neuve

Mais elle est également parsemée d’échecs, voire de catastrophes, de résistances et de doutes. Le progrès technique a certes permis d’augmenter notre niveau de vie, mais le cortège d’externalités environnementales et sociales qui l’accompagne impose un autre cadre : une approche systémique pour évaluer et orienter les technologies vers le bien commun.

Pourtant, les innovations techniques et technologiques sont présentées aujourd’hui comme la principale solution à la catastrophe écologique. Face à la complexité des défis du XXIe siècle, l’innovation est devenue la panacée prônée massivement par les décideur·euse·s politiques. S’en remettre entièrement au progrès technique est le pari fait par beaucoup. Car à leurs yeux, il permettrait de conserver le niveau de vie occidental, sans rien changer.

Mais ces promesses sont discutables. D’autres options et d’autres chemins existent, pour des technologies recentrées sur les besoins humains. “Technologies conviviales”, “technologies appropriées”, “low tech”, “right tech” : autant de tentatives de discernement technologique pour un rapport au monde apaisé.

Programme

9h15

Accueil & bienvenue

9h45

Introduction

10h00

Le techno-solutionnisme comme procrastination vis-à-vis des crises environnementales ?

  • Marc Decitre, Etopia.

10h15

1e session : La technique comme solution: histoire d’une construction
idéologique

  • Intervenant :  Jean-Baptiste Fressoz, historien des sciences, des techniques et de l’environnement, chercheur au CNRS
  • Animateur : Tom Dedeurwaerdere, professeur de philosophie des sciences et de théorie de la gouvernance à l’UCL

11h15 – pause

11h30

2e session : Les limites du techno-solutionnisme

  • Intervenants : Jean-Pierre Raskin, professeur à l’Ecole polytechnique de Louvain, spécialiste de la physique des semiconducteurs et Philippe Bihouix (en visio-conférence), directeur de l’AREP, auteur, spécialiste des ressources minérales et promoteur des low tech
  • Animatrice : Charlotte Luyckx, docteure en philosophie, chargée de cours invitée à l’UCLouvain et membre du comité de pilotage du GRICE

12h30 – Déjeuner de réseautage

14h00

Sessions parallèles

3e session : Numérique : regards sur les promesses, espoirs et réalités de la révolution technologique moderne

  • Intervenante : Claire Lobet Maris, sociologue du digital, professeure et vice-rectrice à l’UNamur
  • Discutants : Roald Sieberath, président de l’Agence du numérique wallonne, David Bol, professeur invité à l’EPL et l’ICTM de l’UCL et  Jérémy Grosman, chercheur à l’Université de Namur, doctorant en philosophie dans le cadre du projet « Gouvernementalité Algorithmique.
  • Animatrice : Stéphanie Lepczynski, conseillère au cabinet de Barbara Trachte

15h15 – pause

4e session : Les High Tech : alliés ou adversaires de la lutte écologique?

  • Intervenantes : Sofia Kabbej, chercheuse au sein du Pôle Climat, énergie et sécurité de l’IRIS, spécialiste de la géo-ingénierie (en visio conférence) et Sybille van den Hove, co-fondatrice de CEO 2030 et membre du CA d’IBA
  • Animateur : Grégoire Wallenborn, chercheur-enseignant indisciplinaire sur les questions énergie-société-technologies à l’ULB

15h45

Sessions parallèles

5e session : Technologies et démocratie : comment orienter les choix technologiques au service du bien commun ?

  • Intervenante : Yaël Benayoun, sociologue, co-auteure de « Technologies partout, démocratie nulle part ».
  • Discutant·es : Jonathan Moskcovic, conseiller en innovation démocratique auprès de la Présidence du Parlement francophone bruxellois et Cataline Sénéchal chargée de projet chez IEB
  • Animateur : Gian-Marco Rignanese, professeur à l’Ecole Polytechnique de Louvain (EPL) et directeur de recherche au FNRS

6e session : La démarche Low Tech – concevoir et produire utile, durable et accessible – peut-elle se généraliser ?

  • Intervenant : Quentin Mateus, co-auteur de “Perspectives low  tech: comment vivre, faire et s’organiser autrement?”
  • Discutant : Kim Maréchal, membre fondateur du Low Tech Liège
  • Animateur : Géraldine Duquenne, conseillère en prospective et formation chez Etopia

17h00

Boissons & réseautage